Résolution de l’UNESCO sur le Mont du temple

, popularité : 45%

Le conseil exécutif de l’UNESCO a adopté une nouvelle résolution condamnant la politique de l’Etat hébreu. La France a voté pour. Un des anciens directeurs de l’organisation, Bernard Hadjadj s’étonne de cette prise de position.

Bernard Hadjadj est directeur de l’UNESCO à la retraite.

L’UNESCO est atteinte de deux maux qui risquent de la perdre : le reniement et le déni. Reniement de sa raison d’être en fermant les yeux sur l’éducation à la haine de certains de ses Etats membres, déni de l’histoire en amputant le peuple juif de son identité historique et culturelle.

On commencera par rappeler la profession de foi de l’UNESCO à travers le préambule de son Acte constitutif et l’article premier de sa Charte :

« Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix. »

« L’Organisation se propose de contribuer au maintien de la paix et de la sécurité en resserrant, par l’éducation, la science et la culture, la collaboration entre nations, afin d’assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples. »

Dans la pure tradition des révisionnistes, elle a fini par dénier tout lien entre le peuple juif et Jérusalem. Fin octobre 2015, par la décision 185 EX/15, elle a classé le caveau des Patriarches et la tombe de Rachel comme sites musulmans et palestiniens, et exigé qu’Israël les retire de son patrimoine national. Mais elle vient de franchir un pas supplémentaire dans le négationnisme. Le mois d’avril 2016 pourra être retenu dans son histoire comme le jour où le Conseil Exécutif, en grand falsificateur, a dénié tout lien entre les juifs, le Mont du Temple et le mur Occidental. Cette résolution 199 EX/19 a été adoptée par 33 pays, et parmi eux la France (mais pas l’Allemagne, l’Angleterre, l’Irlande du Nord ni les Etats-Unis, qui ont voté contre). Ainsi nos « Lumières » s’estompent sous un épais voile de fumée.

Cet article est repris du site Figaro.fr du 2 Mai 2016.

En tant que chrétien, nous ne pouvons rester sans réaction. Nous prenons position pour affirmer haut et fort que la BIBLE EST VRAIE et donc que la déclaration de l’Unesco est fausse.

C’est dans ce Temple juif à Jérusalem que Jésus est allé à l’âge de douze ans (Luc chapitre 2 verset 46), que Pierre et Jean ont guéri le paralytique (Actes des apôtres chapitre 3 verset 2), etc... Paul y est allé, il a été arrêté.

Que Dieu te bénisse cher lecteur.