Le flacon de parfum

, popularité : 94%

L’histoire d’une mère. (par René B)

2 Rois Chapitre 4 versets 1 à 7.

1. Son état initial.

Elle est dans le désespoir le plus profond :
• Son mari est mort
• Elle a des dettes
• Elle pense n’avoir plus rien de valeur
• Ses enfants risquent de devenir esclave

2. Que te reste-t’il ?

Elisée lui pose cette question qui semble incongrue. « Je n’ai plus rien et tu me demandes ce qu’il me reste ? »

En réalité il lui reste quelque chose : un vase d’huile.

Remarque :
La meilleure traduction à la place de vase est flacon
L’huile est en fait du parfum.

Il lui reste donc un flacon de parfum, une chose qui semble anodine et petite, par laquelle ses problèmes ne peuvent, a priori, être réglés.

3. Le pas de foi.

La voix de Dieu se fait entendre par Elisée, et la veuve décide alors, volontairement de suivre ce chemin. Elle décide de faire ce que Dieu lui commande, elle remplit tous les vases qu’elle a pu trouver, pas un de moins ni un de plus.

4. Le miracle s’accomplit.

Avec tout le parfum qu’elle possède dans ses vases elle peut :

- Régler ses dettes
- Vivre, elle et ses fils, avec ce qu’il lui reste.

La bénédiction est donc allée au-delà de ce qu’elle avait demandé au départ : que ses dettes soient réglées.
Dieu peut et veut faire la même chose pour toi aujourd’hui.

• Ta situation semble impossible à régler, tes finances sont dans le rouge, tu as peur pour tes enfants, tu te sens seul(e)…..

Tu te dis peut être qu’il n’y a plus rien, ni chez toi ni en toi qui peut te permettre de t’en sortir.

Et pourtant, il existe ce Dieu merveilleux qui peut transformer une possibilité insignifiante en une chose grande et merveilleuse.

Dans la Bible il existe d’autres moments où Dieu converti une chose impossible à l’œil humain en un miracle :

- Jésus a pu nourrir des milliers de personnes avec 5 pains et 2 poissons (évangile de Matthieu Chapitre 14 versets 13 à 21), et là encore le problème initial est réglé mais Il va même au-delà puisqu’il y a des restes qui remplissaient 12 paniers.

- La victoire de Gédéon sur les Madianites, avec simplement 300 soldats choisis par Dieu (livre des Juges Chapitre 7).

• Pour que Dieu puisse s’exprimer, nous devons accomplir notre part.

En effet, la puissance du miracle de Dieu est en nous. Par cela nous avons la possibilité de limiter l’expression du miracle de Dieu en nous. Si la femme avait récupérer seulement 2 flacons, par manque de temps, par paresse parce qu’elle était fatiguée……. Elle n’aurait pas eu assez de parfum à vendre, et sa situation n’aurait pas été réglée.

C’est elle qui a fixé la limite de sa bénédiction.

Pour nous la chose est vraie, nous avons la capacité de décider quelle part du miracle nous voulons avoir, Dieu ne nous impose pas la bénédiction, il la met à notre disposition, et c’est à nous de l’accepter ou pas.

• Ephésiens chapitre 3 versets 20 et 21.

Oui, Dieu est celui qui peut faire au-delà de ce que nous pensons pouvoir faire. Il est celui qui béni, et c’est par lui seul que toutes choses nous sont données.

Ce miracle est encore possible aujourd’hui pour toi, si tu le veux, et comme la femme veuve de cette histoire, ta vie peut en être bouleversée.

Jérémie B.